• Patrice

Neuromancien de William Gibson, roman sous emprise ?

Il y a des moments où il faut s'autoriser d'abandonner une lecture. Il y a suffisamment de livres à lire et la quête des chefs d'œuvre - selon nos propres critères - n'est pas aisée. C'est une combinaison entre le hasard et la patiente recherche.


Livre "Neuromancien" en édition J'ai Lu
Belle illustration de Barclay Shaw

Achevé d'imprimer en décembre 1999, j'ai dû l'acheter en 2000, il y a 22 ans. A l'époque j'ai abandonné au bout de 50 pages, pas intéressé du tout par l'histoire vaguement policière avec beaucoup de personnages et sans comprendre ce qu'il se passait.

La maturité et la détermination aidant (lecture d'un grand nombre de pages par jour pour bien entrer dans les histoires), je progresse vite, mais le résultat est le même. Abandon exactement à la moitié. On a l'impression que les personnages vivent un véritable cauchemar dans ce cyberespace et ont décidé de nous le faire payer ! Rien n'évolue au fil des pages, l'histoire restant terne et sans intérêt. Probablement parce que je n'ai rien compris, certes.

Ce livre m'est totalement incompréhensible. Le style est décousu, ce qui signifie que je le trouve déplorable. La plupart du temps, on ne sait pas où on est, on ne sait pas qui parle ou agit. Est-il écrit sous emprise de substances ?

L'auteur a été un précurseur en 1984 certes, mais c'est tout. Le cyberespace, inventé par l'auteur ? Je n'y ai rien compris et n'ai pas honte de l'avouer. Heureusement que ceux qui l'ont suivi ont été un peu plus clairs.

Les aventures des héros ? Noyées sous les mots inconnus et les notions inexpliquées rendant la compréhension globale impossible. La lecture était devenue un véritable enfer.

Une horreur et ma sentence est irrévocable.

Posts récents

Voir tout