• Patrice

Livre quantique passionnant

Dernière mise à jour : 13 avr. 2021

Ce livre est passionnant mais, comme il s'agit de Hard SF, il est à proscrire totalement à toute personne n'ayant jamais entendu parler (ou abhorrant) la physique quantique et surtout les casse-tête à partir de règles à la base très simples mais pouvant donner lieu à nombre de variations très, très complexes.


Isolation - Greg Egan





Il est structuré en trois strates étroitement intriquées :

  • l'aventure en elle-même, qui n'a rien d'extraordinaire dans le monde physique mais sert de support aux couches supérieures ; quelques interactions avec d'autres (rares) personnages

  • La vie "intérieure" du héros qui nous place dans sa tête, dont l'état mental est assisté et modifié par des "mods" ; c'est très intéressant et donne lieu à un premier niveau d'émerveillement et de sueurs froides quand on imagine combien nos cerveaux pourraient être manipulés. Aparté : cela rejoint le principe de base de mon roman en finalisation "L'Enfer à deux doigts" qui pousse l'anticipation à une connexion permanente de nos esprits et des "agents" qui nous assistent dans notre crâne.

  • Le niveau quantique, et c'est là tout l'intérêt du livre. C'est probablement la moitié du texte, distillé au fil des pages, qui permet de se familiariser avec les notions et les postulats utilisés (beaucoup d'exposés, certains étant sous forme de dialogue et heureusement que le héros n'est pas une bille car il comprend très bien). Nous sommes à l'ultime niveau d'émerveillement, tant les situations sont extraordinaires

Le style est très fluide et l'ensemble se lit très facilement. Il peut être utile de revenir sur certains paragraphes pour vérifier qu'on a bien compris. Je le répète ici : il n'y aura aucun plaisir si l'on ne s'accroche pas un peu ou si l'on n'a pas le niveau minimal pour suivre. Il est donc indispensable de bien entrer dans le sujet dès les premières complications.


C'est mieux qu'un casse-tête : c'est suivre et comprendre la résolution d'un casse-tête.

Il y a une histoire, tout de même, mais nous sommes plus dans l'exposé d'un délire qui se complique sérieusement dès qu'on sort de notre monde terre-à-terre où les règles de base de la personnalité sont assez simples si l'on ne cherche pas trop loin : nous existons (plus ou moins), un point c'est tout !

L'objet n'est pas de déterminer si le tout est plausible, nous sommes dans de la SF.

Je reconnais que j'ai été un peu perdu sur la fin et… suis resté sur ma faim. Et l'épilogue n'y pourra rien.

L'auteur ayant ouvert la boîte de Pandore, tous les possibles pouvaient advenir et le livre se finit d'une manière soit trop diffuse (mais ce n'est pas l'impression qu'il donne) soit claire (auquel cas il aurait fallu mieux expliquer au lecteur).

C'est tout le paradoxe : autant les explications étaient longues et parfaites au début, autant elles sont floues plus on avance. Ca fait partie du jeu de l'histoire "quantique" mais on peut imaginer que l'auteur commençait aussi à se perdre !