• Patrice

Le messie de Dune a trébuché dans le sable

Toujours dans l'univers fameux de Dune et toutes les mythologies créées par Franck Herbert. Voir aussi ma critique du tome 1 sur Babelio.





Ce deuxième tome est de taille beaucoup plus petite, ce qui permet de condenser les aventures et les moments importants. C'est fort heureux car :


il y a vraiment quelque chose qui ne fonctionne pas à la lecture de cet auteur : son style est souvent très pénible, notamment dans les dialogues "lents", c’est-à-dire quand ils ne se déroulent pas dans le feu de l'action.

Nous alternons entre les mots prononcés, les pensées des protagonistes, les analyses de ce que doivent penser les autres, selon un protagoniste, les explications, le tout en un joyeux fouillis qu'il faut souvent lire deux fois.


La plupart du temps nous restons sans avoir compris car nous planons dans l'ésotérisme dunien et ce n'est pas facile de suivre.


La religiosité devient pénible et il nous est difficile de comprendre les personnages principaux qui ont un niveau de pensée tellement élevé que nous restons noyés dans les sables. Leurs échanges sont tellement planants qu'ils en deviennent improbables. Un frère et sa sœur, leur entourage qui se parlent ainsi, c'est à se flinguer ! Mais nous sommes au niveau des dieux…


C'est bien dommage car il y a des trouvailles et de l'émerveillement dans ce tome, avec beaucoup de créativité et de moments où l'on se dit que Herbert était un grand auteur, mais que je n'aurais pas du tout rédigé ainsi une si belle histoire.


Sacrilège, que suis-je en train de dire, vouloir réécrire Dune !

Cette critique, ainsi que beaucoup d'autres, est aussi sur Babelio


Posts récents

Voir tout