• Patrice

Le Boson de Higgs qui nous donne notre masse

N'abandonnez pas cet article, quel que soit votre niveau scientifique. Vous allez comprendre.

Vous avez entendu parler du Big Bang et avez compris qu'à ce moment-là l'univers s'est mis en place. Le temps et la matière se sont créés, on ne sait pas bien comment. Il y a eu diverses autres choses qui se sont créées, comme le champ de Higgs.




Vous avez aussi peut-être entendu parler récemment de la découverte du Boson de Higgs mais n'avez rien compris à son importance ? Eh bien figurez-vous que lors du Big Bang, il y a eu la création de ce champ de Higgs qui, au tout début, avait une valeur nulle. Puis cette valeur s'est modifiée pour devenir non nulle et a donné au champ de Higgs sa propriété fondamentale : c'est lui qui donne aux particules leur masse ! Et ceci pour tout l'Univers, puisque ce champ l'emplit en totalité.

Résumons : des champs s'étendent partout dans l'espace, chaque particule en est une vibration. Il y a une sorte de (con)fusion entre champ et particule.

Les particules acquièrent une masse lorsqu'elles sont en interaction avec le Boson (ou le champ) de Higgs.

Si l'on réfléchit bien à ce que donne le modèle standard de la physique (c’est-à-dire les lois de la physique actuelle, décrites pas des formules mathématiques), nous sommes totalement incapables de décrire de manière matérielle le monde que nous appréhendons autour de nous, sans le voir (notamment la matière noire). Nous le découvrons au travers de sa matérialité et des questions de masse, mais cette masse n'est qu'un des paramètres perceptibles.

Nous pourrions parfaitement imaginer une autre notion que la masse (nous avons déjà les distances et le fait qu'il y ait des volumes, mais il y a la masse et la force d'attraction, ainsi que plein d'autres (électrique, etc.).

Nous pourrions imaginer un monde qui vive sans la masse, sans la matière, sans le temps, mais avec de toutes autres notions qui sont hors de nos capacités imaginatives. Notre référentiel n'est plus le bon.

Imaginons donc une trame ondulatoire qui serait le substrat de l'Univers. Très simple : une sorte de support à différentes "physiques". Nous pourrions avoir des univers sans masse mais avec d'autres notions qui nous sont ici inconnues.

Cette trame est indépendante de toute notion de taille ou de matière. Elle peut très bien exister avant le Big Bang, être la même pour plusieurs univers, etc.

Les particules, en tant qu'ondulations, sont le résultat de phénomènes qui nous dépassent (quantiques, a minima, mais qui nous dit que le quantique ne cache pas un autre niveau, encore plus fondamental ?)

Dans tout cela nous sommes minuscules, mais minuscule ne veut strictement rien dire là où les dimensions sont des créations.

Vertigineux.


Merci au magazine "La Recherche" qui a publié un passionnant dossier sur le sujet dans son numéro de mai 2020

Posts récents

Voir tout