• Patrice

La Fille Automate - un monde biohacké

Bangkok ravagée, Bangkok submergée, Bangkok biohackée, mais Bangkok libérée !


Paolo Bacigalupi - La Fille Automate - J'ai Lu - Traduction Sara Doke

Couverture du livre lu
Biohacking et pensées pour la fille automate

Nous sommes dans le vif du sujet de ce roman qui s'apparente à un thriller très inventif en matière de science-fiction. Une apocalypse est survenue et l'énergie est une chose rare, de même que les ressources alimentaires dont les semences sont aux mains de puissantes entreprises étrangères.

Il y a énormément de créativité, de génie technique, génétique, politique, des personnages passionnants et des aventures nombreuses. Un peu de fantastique, dont on aurait aimé qu'il aille un peu plus loin.

Longtemps on se demande pourquoi il s'appelle "La fille automate", tant elle intervient peu. Puis elle prend de l'ampleur sans pour autant occulter les autres personnages. Car le biohacking touche aussi les animaux - dont les humains - et la fille automate est un appel à supprimer les travers du monde actuel. Si cela ne se passe pas de manière naturelle, alors une version modernisée de l'humain pourrait nous remplacer. Cela fait froid dans le dos mais tout est désormais possible. Ne croyons pas que la science-fiction n'est qu'une folie de l'imagination. L'anticipation puise dans le plausible. Redoutons le châtiment !

L'écriture est assez fluide mais il faut rester assez attentif car il y a pas mal de personnages, seulement deux grandes force politiques mais autant de protagonistes orbitant autour d'elles. Les camps sont assez nets, les rebondissements moins nombreux que les aventures et bon nombre de situations nous interpellent soit par leur originalité, soit par la réflexion qu'elles peuvent nous apporter.