• Patrice

L'attaque de la brigade littéraire pour sauver Jane Eyre


Aventures rocambolesques dans un monde uchronique. Dans ce cas, l'uchronie a permis de dériver vers un présent à la fois rétro (voire austère) et simultanément à la pointe de certaines technologies, voire totalement décorrélé de la réalité. C'est ce qui en fait son originalité, à la limite du fantastique soft, puisque l'auteur ne cherche pas à justifier scientifiquement l'injustifiable.


Couverture du livre 10|18 de l'affaire Jane Eyre
Jasper FFORDE - L'affaire Jane Eyre


S'ensuit une éblouissante démonstration de créativité : différentes inventions et concepts nous sont présentés, le plus grandiose et largement développé étant celui qui est lié à la littérature. Et il va très loin, cherchant à creuser toutes les possibilités autour de son postulat de base : il est possible de modifier des œuvres en y pénétrant et interagissant avec les personnages. C'est là qu'il me faut arrêter de décrire toutes les péripéties de l'héroïne, sinon votre plaisir serait gâché.

Avoir lu Jane Eyre - ce qui n'est pas mon cas - est un très gros plus mais pas indispensable. On en vient à se demander comment est le livre tel que décrit au départ et à la fin de "L'affaire Jane Eyre". Je suis bien évidemment allé lire le résumé pour comprendre dans quel ordre ça s'est passé (en gros, sans rien dévoiler : le livre décrit dans "L'affaire…" est-il bien celui que nous connaissons dans notre monde ? Happy end or not ? Les changements apportés dans "L'affaire" vont-ils dans le sens de Charlotte Brontë ou s'éloigne-t-on de l'intrigue ?)

L'héroïne principale est fort intéressante (non, ce n'est pas Jane mais une enquêtrice) et les personnages gravitant autour d'elle sont très variés. Nous ne voyons qu'une partie du spectre créatif de ce monde au travers d'une brigade policière chargée de la littérature et - un peu - de celle qui est en charge du temps. Nous n'en saurons à peine plus sur les autres, et c'est bien dommage !

L'imagination débridée de l'auteur nous surprend et nous tient en haleine à chaque instant. Le style oscille entre un grand classicisme (hommage à Charlotte Brontë ?) et des dérapages de situations fort à propos.

A lire !

Posts récents

Voir tout