• Patrice

Eclats de Silicium - recueil de nouvelles de Keot - le livre qui fait réfléchir les transistors

Dernière mise à jour : 13 avr. 2021

Plusieurs nouvelles de tailles variables, pas très longues mais toutes d'un excellent niveau. Ce recueil s'adresse à un public ayant une certaine appétence en matière technologique ("geeks") mais peut tout aussi bien plaire à ceux qui sont ouverts sur le futur et ses aberrations à venir. En effet le style est très fluide et le vocabulaire ainsi que les notions abordées restent au plus près de nous.




Il est parfois un peu difficile de comprendre ce qu'il se passe, mais c'est le jeu énigmatique de l'auteur et le supplément d'âme qui réchauffe l'électronique.

Je me régale car il y a une très grande créativité et toujours une situation hors normes ou un dérapage à partir d'un postulat de départ.

La plupart des fins de nouvelles sont tellement abruptes qu'on en sort déconcerté et avec l'impression qu'on en a lu trop peu.

Pourquoi dis-tu ça ? C'est le style de l'auteur après tout ! Oui, mais non, c'est moi le lecteur ! Il nous donne du plaisir, il faut le prolonger et l'ancrer dans nos mémoires pour que cela devienne un livre qui reste.

C'est le seul reproche qu'on puisse lui faire. La plupart du temps, un développement aurait été possible, une nouvelle plus longue et surtout aplanir ou prolonger cette fin qui arrive brutalement et qui déconcerte, car ça ne se fait pas de nous quitter ainsi !

Il y a une nouvelle qui est pur plaisir lovecraftien, une autre a une sorte de début à "Minority Report". L'une d'elle est une plongée dans le monde du hacking, un vrai régal. Et, souvent, le fantastique n'est pas loin, celui de l'esprit en silicium.

Bref, une grande variété de thèmes sur une trame très techno. Du Black Mirror très fin. Extrêmement imaginatif et nous secouant les Unités Logiques (et Arithmétiques).

Un autre recueil vient de sortir, je m'empresse de l'acheter.

J'attends avec impatience le roman pour voir comment Keot va développer sur le long format que je souhaite tant !