• Patrice

Diaspora de Greg Egan, énorme déception

Dernière mise à jour : 13 avr. 2021

Grosse déception.

C'est un livre extrêmement décousu où le traité d'astrophysique ou de cosmologie - appuyé par les mathématiques et notamment la topologie - et exobiologique, prend le pas sur l'histoire. Il manque largement le romanesque, ce petit plus qui fait qu'on suit en éprouvant du plaisir : des protagonistes, la trame du temps, des concepts importants.

Il n'y a malheureusement aucun sentiment car les intelligences ne ressentent pas grand-chose.

On apprend qu'elles ont une conscience, surtout parce qu'elles sont capables de se suicider. Mais point de pensées sensibles alors que l'obsession est de ressembler aux hommes. Ces derniers ne sont pas non plus mis en valeur, réduits à de simples pantins bornés sur une Terre dévastée.


Diaspora - Greg Egan



Nous opérons des bonds dans le temps qui nous permettent d'avancer dans le futur à pas de géant. Beaucoup d'exposés nous embarquent dans des démonstrations techniques donc certaines tombent à l'eau, comme la tentative de réaliser des trous de vers. Il faudrait a minima des illustrations ou une prise de recul pour éviter que l'article scientifique futuriste ne lasse. Nous sautons allègrement des périodes de centaines d'années mais les intelligences sont immuables. Quelle vie horrible que la leur, quel ennui, même si l'on peut accélérer le temps ressenti.

Je ne suis pas parvenu à adhérer par absente totale de plaisir, à une ou deux trop rares exceptions près. Probablement parce que ces exposés manquaient d'âme. A part la découverte des premières exo-créatures - vers le milieu du livre - et la naissance d'une nouvelle intelligence, au tout début du livre.

Je suis resté globalement de marbre face à un livre pas forcément compliqué - bien qu'il nous perde à de nombreuses reprises - mais peu agréable à lire. Les phrases sont pénibles et l'absence d'histoire et d'attachement à la réalité qui nous est dépeinte nous y rend totalement étrangers.

Rien ne m'a émerveillé car un exposé d'une théorie ne produit pas des situations extraordinaires, du vécu. J'étais très content à la fin de ma lecture. Content que le supplice soit enfin fini. Je reste dans l'incompréhension là où l'on m'annonçait un chef d'œuvre, je n'ai trouvé au plus qu'un amalgame désagréable entre histoires où il ne se passait rien et théories scientifiques exposées sans réelle mise en perspective, ce qui leur fait perdre toute valeur.

Quel intérêt peut-on donc trouver à lire ce livre ? Peut-être parce qu'il est totalement hors du commun (bien qu'il y en ait énormément d'autres dans le monde de la SF) et que c'est de la hard science (ou hard SF), ce qui rend plausible beaucoup de ses exposés. Mais dans ce cas il va beaucoup trop loin dans la démonstration technique et insuffisamment dans une projection sur les intelligences : il n'est pas possible qu'elles n'évoluent pas en mille ans.

Je vends mon exemplaire.

Posts récents

Voir tout