• Patrice

Darwinisme chez les IA

Dans mon futur roman, je développe l'idée qu'une IA réalisera le programme qu'on lui aura demandé, sur simple demande. Il s'agira pour elle de créer une application qui effectuera un certain travail et me rendra un certain service : par exemple, me trouver toutes les idées de sorties touristiques à partir de l'endroit où je me trouve, en fonction de critères que j'aurai donnés (durée, type de lieux à voir, etc.).





L'IA a son objectif, elle a les moyens ou sait m'indiquer lorsqu'il lui manque quelque chose. Si elle a tous les éléments pour avancer, elle travaille seule jusqu'à me présenter une première version ou respecter des points de partage convenus à l'avance. Bref, c'est elle qui conçoit, développe et teste à l'aide d'un cahier des charges que je lui ai fourni et qu'elle précisera en me posant des questions, si nécessaire.


Une super méthode agile, en quelque sorte, entre l'IA et moi.

Il n'y aura bientôt en effet plus besoin de développeurs car une IA sera capable de réaliser elle-même toutes les opérations de création d'un programme informatique.

Comment l'IA s'y prendra-t-elle pour développer ?


Chez Google, la recherche bat son plein. Pour atteindre les objectifs fixés, l'IA génère au hasard des algorithmes, les teste et élimine les moins bons. Les meilleurs sont conservés et subissent des mutations aléatoire ou non et cette nouvelle génération subit un nouvel écrémage.


C'est une possibilité d'amélioration de l'IA, mais il me semble y avoir d'autres voies. A suivre...

Posts récents

Voir tout