• Patrice

Cinqueterre Tome 2 : entre Fantasy et SF

L'aventure reprend de plus belle (lire ma critique du tome 1) et le livre a pris de l'embonpoint par rapport au tome 1. Il y a beaucoup de vies à faire avancer, donc d'aventures, de problèmes à dénouer et surtout de vérités à découvrir.


Les Miroirs d'Olvida - Cinqueterre Tome 2 - Lohiel F. Courteveille

Un beau livre broché
Suite et fin du diptyque "Cinqueterre"

L'héroïne du tome 1 n'est presque plus qu'un personnage secondaire, malgré ses facultés intactes. Le point de vue va changer selon les passages du livre. Une grande part est accordée au voyage et aux découvertes qui nous emportent dans des contrées variées. Toujours sur un territoire que devrions tous connaître et peinons parfois à reconnaître (surtout si l'on n'est pas du sud-est !)

Le final est superbe et déroutant, offrant une belle ouverture fantastique.

Il manquera aux esprits cartésiens les explications scientifiques à tous les phénomènes, qui pourraient être plus développés, selon moi. Nous avons atteint le bout de l'histoire et on en aimerait beaucoup plus avec les personnages auxquels nous nous étions attachés.

Que reste-t-il après lecture de ce roman en deux tomes ?

Tout d'abord une grande originalité dans ce monde post-apocalyptique, avec des évolutions et des horreurs qu'on devine plus qu'on ne les voit et ressent. Ensuite, une multitude d'aventures avec un juste dosage entre l'humain, le magique technologique et le magique… tout court. Des personnages très nombreux et variés, avec leurs caractères et pistes de réflexion (par exemple la supériorité de l'un sur l'autre : espèce, race, sexe, roi ou dominant).

C'est là toute son originalité : nous emmener dans une semi-Fantasy issue de notre monde, portée par une légère science-fiction.

N'étant pas lecteur de Fantasy, je ne sais pas si cela a déjà beaucoup été pratiqué par d'autres auteurs. Ce diptyque reste très marquant par cette originalité.

L'utopie "Fantasy" du monde sans violence est rendue possible dans un microcosme (une humanité décimée), mais l'est-elle dans un monde beaucoup plus peuplé ? L'autrice est allée jusqu'au bout de sa démarche bienveillante, et c'est le plus important. Car elle nous a offert un excellent moment dans un monde incroyable.