Autoédition, de quoi parle-t-on vraiment ?

  • Internet me permet d'être lu sans être édité, ce qui me convient parfaitement.

  • Cela ne signifie pas pour autant absence de qualité et niveau littéraire médiocre, bien au contraire : les autoédités sérieux font corriger leurs livres, payent des services pour une couverture, se démènent pour leur promotion. Chacun selon ses compétences.

  • Cela aboutit souvent à des textes d'une grande qualité, pour ceux qui travaillent beaucoup avant de publier.

  • Il ne manque que le travail d'éditeur, un métier très spécifique pour lequel une expérience est requise et peut apporter des modifications significatives au texte, puis la publication, la promotion et le marketing.

  • Il existe une solide communauté d'auteurs sur Twitter, prêts à s'aider. D'autres sur Instagram ou Facebook.

Vous trouverez dans ces pages d'autres idées de lecture, dans le respect d'une grande qualité et de valeurs liées à l'édition.

Liens cliquables ci-dessous :

Jeremy Haim (fiche sur ce site) : contes de pirates, roman dark fantasy et mythologie grecque

Gérald Noël (nouvelle fenêtre) : nouvelles fantastiques, romans de SF (dont celui de sa compagne, Minohr)

Henri F. Lanord (nouvelle fenêtre) : roman Agon, Space Opera que j'ai lu et commenté.